logo

La révolution est en cours : Il n’y a plus d’âge pour être en colocation !

L'année 2018 a été témoin d'une des plus grandes révolution sociétale de ce siècle. L'individualisme, alors modèle ultime depuis le début du 20ème siècle a fait place aux modes de vies communautaires. Pas un secteur n'échappe à ce raz—de—marée : les moyens de transports, les médias, la santé, les loisirs et bien sur l'immobilier.

L'Europe, souvent relayée au second plan des révolutions numériques, prend cette fois de l'avance sur ses amis américains. En effet, pour les salariés européens, la colocation est devenue un véritable mode de vie, notamment en France, où ils sont plus nombreux que les étudiants (ils représentent 55% du marché).

C'est en Angleterre et au Luxembourg que l'on compte le plus de salariés et retraités colocataires (75%). Ce phénomène prend même une ampleur considérable dans les pays scandinaves comme le Danemark, où la tendance est telle que des villages entiers se sont tournés vers de la colocation pour actifs et seniors. Ces maisons partagées entraînent peu à peu la disparition des logements précaires pour les jeunes actifs et des maisons de retraites pour les seniors. Ainsi cela permet d'éviter l'isolement social en recréant des liens de proximité, si chers à cette population.

Pourquoi de tels changements ?

Les motivations peuvent être très variées : éviter la solitude, profiter d'un logement plus spacieux qu'en vivant seul, rencontrer de nouvelles personnes, surmonter une séparation. Pour certains, c'est l'idée de convivialité de ce mode de vie qui prévaut. Pour d'autres encore, l'intérêt principal de la colocation est la souplesse qu'elle procure : le turnover permet de pouvoir partir plus vite d'un logement car on est plus vite remplacé que pour la location classique. Mais cela signifie aussi savoir vivre avec les autres, partager des espaces et des temps de vie, partager les tâches ménagères, savoir s'organiser, savoir être patient et parfois même tolérant.

Randonnée pedestre entre colocataires
@abhishekgaurav - Pexels

Un confort de vie partagé et une création de lien

Aujourd’hui nous pouvons même parler de colocations amicales plutôt que d’une simple cohabitation. Le choix de partager son logement n’est anodin pour personne. Et c’est parfois des vraies amitiés qui se créent en vivant sur le même toit !

L'explosion de ce mode de vie en Europe et surtout en France passe aussi par une connaissance du plus grand nombre des plateformes internet favorisant la mise en relation des salariés ou même des retraités ! Plus de 200 colocataires ont participé à la création du site sur lequel vous vous trouvez. Car seul le mode collaboratif peut permettre au plus grand nombre de connaitre cette révolution en marche.

Partager cet article